Analyse des coûts dans Google Analytics

Un peu de teasing avant la sortie de mon prochain livre sur Google Analytics 😛 et surtout parce que les exemples que j’ai pu trouvé sur le web sur la fonctionnalité de l’analyse des coûts me semblent bien trop compliqués. Alors première question:

  • Qu’est ce que l’analyse des coûts dans Google Analytics?

Cet article devrait également vous intéresser: l’API de Google Analytics pour les nuls.

L’analyse des données de coût externes

Nous sommes d’accord pour dire que Google Analytics est un magnifique outil pour mesurer le retour sur investissement de son site Internet. En effet vous mettez en place votre suivi d’objectif ou votre suivi e-commerce et en théorie vous saurez combien de CA celui-ci a réussi à vous générer à la fin du mois.

Si vous êtes même chanceux le fait d’avoir lié votre compte à celui d’Adwords vous permet également de savoir si vos campagnes publicitaires sur ce canal sont rentables, exemple:

CA généré pour Mai 2013 sur le site = 3500 €
Coût généré via Adwords pour Mai 2013 = 3200 €
Si vous êtes forts en maths vous remarquerez que vous avez mis dans votre cagnotte 300 € et votre site vous semble rentable pour ce mois-ci, toutes mes félicitations.

Le problème de ce calcul est qu’il existe de nombreux autres coûts associés à votre site Internet (hé oui il n’y a pas que Adwords dans la vie :P), exemple: hébergement du site Internet, inscription dans l’annuaire des Pages Jaunes, stagiaire en community management, Microsoft Advertising….

L’analyse des données de coût externes: comment ça marche?

Alors comme d’habitude Google la présente comme une révolution mais malheureusement il faut être bac+15 pour comprendre comment l’utiliser. Tout d’abord vous trouverez cette fonction dans la partie des sources de trafic:

Facile à reconnaître il y a écrit BETA dessus 😛

Une fois que vous cliquez dessus, on vous la présente avec un joli paquet cadeau vous en expliquant tous les bienfaits pour votre site Internet et on vous orientera vers la page d’administration suivante afin de définir votre donnée de coût:

Jusqu’ici rien de compliqué, idem pour l’ajout de la source de données:

Une fois la source de données crée vous verrez qu’un UID lui sera attribué qui va servir à l’import de la donnée.

Import des données de coût: attention ça va piquer

Vous êtes donc tout excité à l’idée d’importer pour la première fois vos données de coût dans Analytics et vous cherchez à savoir comment procéder pour importer les données, c’est là que Google vous oriente vers sa page magique avec le message suivant:

“Pour plus d’informations sur la façon d’utiliser les API Google Analytics d’importation des données de coût, consultez la documentation destinée aux développeurs.” aille 🙁 il va falloir passer par la documentation en anglais qui fait peur et qui est très technique. Vu que je suis sympa je vais vous aider à faire un petit bout de chemin à travers celle-ci.

Que dit la documentation destinée aux développeurs?

Pour une fois la documentation destinée aux développeurs est abordable.

Le marquage des urls

Le premier conseil donné pour l’importation des données de coût est de marquer vos urls (dans le cas ou il s’agit d’un trafic venant sur votre site, exemple une campagne de liens sponsorisés autre que Adwords). Pour ce faire vous utiliserez Google URL Builder, j’imagine que si vous êtes arrivé sur cet article c’est que vous avez déjà une connaissance du marquage des urls.

Réalisation du fichier de données

Pour pouvoir importer vos données de coûts il va vous falloir créer un fichier .csv qui indique les données que vous souhaitez envoyer. Google vous indique pour cela la structure que doit avoir le fichier. Si vous travaillez pour un site de vente en ligne cela devrait être un jeu d’enfant pour vous de comprendre le système. Concrètement le type de modèle que Google veut que vous lui envoyez ressemble à:

Les valeurs que j’ai indiqué ici sont complètement hypothétiques, j’ai pris les Pages Jaunes pour exemple

mais il faut savoir que ce modèle peut être complété par de très nombreux autres champs, par exemple imaginons que vous souhaitiez importer les données de coûts de bing, vous aurez également besoin de renseigner les groupes d’annonces, la position de l’annonce etc etc

Comme tout fichier .csv une simple erreur peut empêcher les données d’être importées.

Création de la source de données

Dans la documentation des développeurs on vous demande de créer la source de données en 3ème étape alors qu’il s’agit de la première étape à effectuer dans l’interface de Google Analytics. Bref ne cherchez pas à comprendre et considérez que cette étape est déjà faite.

Dernière étape: l’import des données

Félicitations tout est fait 🙂 enfin presque… car pour une fois qu’un tuto de la documentation pour les développeurs était compréhensible, Google vous assomme sur la dernière en vous indiquant purement et simplement:

“The following is a simple example of how the upload would be performed in Python using the Google APIs Client Library for Python.”

Niveau traduction cela donne: “voici un exemple simple d’une importation des données de coûts en utilisant du Python avec l’API Client de Google” et voici le joli code associé:

Bref si je ne vous ai pas perdu c’est que vous êtes développeur et dans ce cas vous savez comment effectuer l’importation. Pour ceux et celles qui ne sont pas techniques voici le site anglo-saxon qui a tout compris aux utilisateurs lambda de Google Analytics et vous propose un formulaire qui vous parlera:

Ce service est proposé par le site http://www.lunametrics.com avec naturellement un petit hic qui est le suivant: “Vous autorisez LunaMetrics à voir et gérer vos données Google Analytics”. Il est précisé que l’importation peut prendre jusqu’à 12 heures (la vérité est que c’est plutôt rapide) et voilà le résultat:

La grande question est donc, mais pourquoi Google ne met pas à notre disposition un tel formulaire qui rendrait les choses si simple… aucune idée.

J’imagine que les autres questions que vous avez concernent l’automatisation de cette tache notamment dans le cas d’une campagne de liens sponsorisés telle que bind ads avec des imports journaliers. Le problème est que là il s’agit d’une méthode encore plus technique ou il faut faire dialoguer l’API de Microsoft avec le reste et je ne vais malheureusement pas pouvoir vous aider 🙁 en espérant que ce petit tuto vous aura aidé à y voir plus clair sur l’analyse des données de coûts externes dans Google Analytics. Vous pouvez dès maintenant la mettre en place et justifier les coûts associés au site Internet en fonction des recettes générées.

 

Confidentialité des Données Mentions Légales