Être alerté des intrusions dans son garage avec un objet connecté?

Il s’agit ici d’un article expérimental, jamais testé dans des conditions réelles mais qui peut être vous intéressera. Comme vous le savez tous les délits augmentent de façon considérable et si vous vivez en lotissement vous avez probablement eu la surprise de retrouver votre voiture bien abîmée un beau matin en vous levant alors qu’elle était tranquillement garée dans le sous-terrain avec celle de vos voisins. J’ai déjà essayé de mettre une alarme sur ma voiture, résultat elle se mettait à sonner toute seule dans certaines configurations jusqu’à m’en donner honte quand j’allais l’éteindre devant les voisins excédés. Ayant été récemment soumis à un nouveau problème de ce type je me suis imaginé un objet connecté dont vous trouverez le fonctionnement ci-dessous.

Constat

  • Pour s’attaquer à un parc de véhicules il faut en général un peu de temps, surtout si on souhaite partir avec des pièces précises
  • Tous les parkings sont équipés en général d’une multitude de capteurs de présence qui allument la lumière
  • Les personnes qui commettent des délits les effectuent en général sur des heures très matinales
  • Si vous mettez une caméra dans une voiture, vous allez probablement la brancher sur quelque chose pour qu’elle tienne la cadence, cela va être visible… et vous serez probablement la première voiture sur la liste
  • Généralement vous n’arriverez jamais à faire voter lors d’une assemblée générale la pause de caméras vu le prix excessif de la maintenance.
  • En général les systèmes de sécurité sont dans votre véhicule, du coup ils ne vont se déclencher qu’à partir du moment où on s’attaque déjà à votre voiture.

Pour résumer :

  • il vous faut quelque chose d’invisible
  • il faut le mettre dans votre véhicule
  • il faut que cela consomme peu d’énergie
  • vous avez déjà un système de surveillance grâce aux lumières du parking… alors autant s’en servir.

Le saviez-vous?

Il existe ce que l’on appelle des capteurs de luminosité. 

Comme leur nom l’indique il mesure l’intensité de la lumière. Cela ne coûte pas bien grand chose, soit un peu moins de 3€ à l’unité, donc chez un grossiste vous avez de quoi faire baisser sérieusement les prix. Mais ne vient on pas de voir qu’il fallait un peu de temps pour s’attaquer à des voitures? Donc si on passe d’un environnement d’ombre à un environnement de lumière notre objet réagira? Eh oui ça c’est le premier point.

Le deuxième point, c’est l’heure. Il va nous falloir ici un cerveau qui va indiquer l’heure à laquelle le capteur doit être actif et pour combien de temps. En effet si il se déclenche en journée il vous faudra une sérieuse source d’alimentation pour votre objet et le rendra probablement visible.

Le troisième point, c’est la connectivité. En fonction de votre environnement cela risque d’être plus ou moins délicat. Si vous êtes proche du garage peut être pourrez vous récupérer un peu de wifi, si votre téléphone passe, une carte sim chez Free à 2€ pourrait faire le travail, si vous êtes vraiment en mode grotte il faudra vous tourner vers Sigfox, c’est ce que je faisais dans mon ancienne résidence ou vraiment on ne captait rien… et ça marchait.

Prototypage

Dans mon cas de figure je vais réaliser le premier prototype avec un smartphone, ce qui permet de tester rapidement le projet sans avoir à faire d’achats de cartes arduino ou autre. Ici au niveau code on souhaite que si l’heure corresponde à celle que l’on a défini alors le système doit être actif. Voici le maquettage de l’application

maquetage

Aller plus loin qu’App Inventor 2

Vous connaissez App Inventor? une plateforme permettant de créer des applications Android gratuitement. Savez-vous qu’App Inventor 2 a donné naissance à de nombreuses petites sœurs dont Appy Builder, un fork payant. Appy Builder intègre de nombreux composants que n’a pas App Inventor 2, pour n’en citer que quelques uns :

  • le chronomètre (jamais testé)
  • la gestion de la batterie (super intéressant)
  • le détecteur de luminosité (super intéressant)
  • le capteur de pression
  • le capteur de son
  • le capteur de température
  • le FTP
  • AdMob
  • le push (à venir)

A titre indicatif voici pour la partie Sensors ceux qui sont disponibles :

appy-builder-sensors

L’application que j’ai créé est composée de deux écrans, un écran d’accueil, qui reste allumé en continu grâce au composant KitchenSink :

appy-builder-ecran-accueil

 

Le code derrière cet écran est le suivant :

blocks3– quand vous cliquez sur la clé alors vous accédez à l’écran des paramètres
– si la luminosité est supérieur à l’intensité que vous avez défini dans les paramètres ainsi que les heures définies dans les paramètres alors le smartphone appelle votre autre smartphone au numéro que vous lui avez indiqué
– si la batterie du smartphone est trop faible alors on vous envoi un message (rien de pire qu’une alarme qui ne sonne pas faute de batterie.

L’autre écran sera composé de la manière suivante :

appy-builder-settingsavec un code qui sera :

blocks4– il s’agit ici de stockage de paramètres dans votre base de données ainsi qu’un indicateur de la luminosité ambiante afin de pouvoir faire un étalonnage.

C’est déjà la conclusion

Malheureusement faute de temps je n’ai pu finir cette application, par exemple l’indicateur “durée du déclenchement” n’a pas été intégré. Du coup actuellement le smartphone vous appelera dès qu’une lumière est allumée en fonction du créneau indiqué. Donc si un de vos voisins rentre à 3 heures du matin vous serez prévenu, alors qu’il faudrait déclencher un chrono au moment ou il y a de la lumière et compter 15 minutes, si au bout de 15 minutes la luminosité est encore élevé alors effectuer un appel. Je n’ai pas testé concrètement cette application dans une voiture, en revanche elle marche dans une salle classique. Ma principale préoccupation est liée à la batterie, est ce qu’un téléphone peut rester ainsi actif pendant plusieurs jours? à tester. En espérant que cet article vous inspire. De mon côté j’attends que le temps s’arrête pour terminer ce tutoriel et passer sur un prototypage avec une carte arduino nano.

 

Confidentialité des Données Mentions Légales