Les sites des candidats à l’élection présidentielle et la CNIL : acte 2

Suite à mon premier article, j’ai souhaité publier une brève additionnelle propre aux sites des deux candidats en final de l’élection présidentielle : https://en-marche.fr et https://www.marine2017.fr. Suite à la première étude j’aurai pensé qu’il y aurait eu du mouvement de la part de certains éditeurs de sites. Pour rappel, mis à part celui du candidat François Fillon qui avait ajouté un bandeau cookies, je n’ai pas remarqué d’évolution majeure. A l’inverse du précédent article j’ai informé les deux éditeurs de sites que leur site n’était pas en conformité avec la CNIL. Ils en ont été informés à la date du 27/04/2017 et je leur ai laissé un délai de quelques jours pour pouvoir en prendre connaissance.Pour rappel, la finalité de mes articles est :

  • faire réagir les hommes politiques sur la loi qui encadre l’utilisation des sites internet;
  • sensibiliser sur les risques potentiels d’envoi de données critiques en dehors de l’Europe;

Prise de contact avec les différents éditeurs des sites internet

Contrairement à l’étude précédente, au lieu de passer par la CNIL, je suis passé directement par les sites des candidats pour les informer de leurs manquements.

Le message était le suivant :

Bonjour,

A la date du 27/04/2017, j’ai remarqué que votre site internet ne respectait pas les obligations de la CNIL quand à l’utilisation des solutions d’analyse d’audience. Voici le lien officiel vers le site de la CNIL concernant ces obligations : https://www.cnil.fr/fr/comprendre-vos-obligations.

Cordialement,

ce message  a été respectivement envoyé à contact@en-marche.fr et contact@marine2017.fr avec quelques minutes d’intervalle. Il s’agit bien des adresses indiquées sur les sites pour prendre contact. Dans le cas du site contact@en-marche.fr j’ai bien reçu un accusé de réception m’indiquant que le personnel est débordé et qu’il ferait le nécessaire pour me répondre, dans le cas de contact@marine2017.fr je n’ai reçu aucune réponse.

Rappel de l’étude précédente

Vous trouverez ci-dessous un comparatif entre les sites en-marche.fr et marine2017.fr effectué à la date du 27/04/2017 … pour faire simple rien n’a bougé depuis l’étude précédente :

Programme numérique des candidats à l’élection présidentielle

J’ai jugé bon de vous mettre ci-dessous les liens des sites des programmes des deux candidats :

  • https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/COMMUNICATION/Programme-Emmanuel-Macron.pdf
  • https://www.marine2017.fr/wp-content/uploads/2017/02/projet-presidentiel-marine-le-pen.pdf

Vous trouverez à la page suivante l’analyse du programme numérique des deux candidats à l’élection présidentielle : http://www.usine-digitale.fr/editorial/presidentielle-2017-le-programme-numerique-de-macron-passe-au-crible-e-administration-croissance-economique-et-europe.N509429

Pour le candidat Emmanuel Macron, on y lit :
– « favoriser les start-up européennes. »,
– mise en place d’une “Agence européenne pour la confiance numérique, chargée de la régulation des grandes plateformes numériques” et la renégociation du Privacy Shield d’ici 2018 pour “garantir réellement la préservation des données personnelles de tous les Européens”.

Pour la candidate Marine Le Pen, je suis assez d’accord avec l’étude menée par www.usine-digitale.fr il n’y a pas assez d’informations sur la partie numérique pour pouvoir citer quelque chose en rapport avec l’étude précédemment effectuée.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater dans un cas comme dans l’autre le constat n’est pas bon, il y a clairement un soucis avec d’un côté :

  • le site d’un candidat étant à peu près en règle mais qui envoi tout aux Etats-Unis alors que le programme du candidat met en avant la protection de la vie privée;
  • le site de l’autre candidat qui respecte moins la loi mais qui en héberge plus sur le territoire français;
Confidentialité des Données Mentions Légales